"Café-lectures"

« C’est le charme de ces séances que d’être intimes et émouvantes et d’établir une communion parfaite entre celui qui parle et ceux qui écoutent. »
Adrienne Monnier

Lire à voix haute des textes d’auteurs mis en espace, parfois enrichis de paysages
sonores et visuels dans des lieux aussi
différents que des bars, des médiathèques,
des écoles, des collèges, des lycées.
Plasticiens, musiciens, peintres, photographes
peuvent aussi y trouver leur place. 

Cette activité s’adresse essentiellement
aux adultes mais peut parfois aussi
concerner des enfants et des ados.

.

 

Quelques textes ou auteurs lus:

«Lettres d’amour et autres lettres», «lettres
de guerre», «Inconnu à cette adresse» de
Kressmann Taylor, «Matin brun» de Franck
Pavloff, des nouvelles de G. de Maupassant,
M. Deambrosis, «Notre Père» de V. Kataëv,
M. Yourcenar, O. Wilde, J. Cortázar,
L.Sepúlveda, J. Rulfo, L. Calaferte,
P. Chamoiseau, Ch. Juliet, S. de Beauvoir…

 

.

 

« Il ne suffit pas de savoir lire pour être lecteur. La lecture est une activité élitiste. Mais c’est une élite à laquelle tout le monde peut appartenir. Depuis des décennies, on donne à la difficulté un sens négatif. Mais c’est par la difficulté que nous atteignons les étoiles ! Et par la lenteur. Il faut du temps. Or, dans une société où tout va vite, où l’on croit obtenir tout sans effort, difficulté et lenteur sont des expériences que l’on rejette. Au bout de l’effort, pourtant, il y a le plaisir »
Alberto Manguel