Les G

Les G
Huit patients d’un hôpital psychiatrique apprennent qu’ils seraient proches de la guérison. Désirant par-dessus
tout retrouver leur liberté, ils décident d’écrire une comédie – ou plutôt une farce – qu’ils
joueront devant le corps médical, c’est-à dire le public, afin de prouver qu’ils sont guéris.
La représentation se passe assez bien, enfin… plus ou moins, ça dépend.
Comme dans toutes les tragédies, nous trouvons les unités de lieu, de temps et d’action, mais en
même temps, ce n’est pas tout à fait cela. Nous trouvons, comme dans toutes les tragédies, un
langage qui traduit les tempêtes sous les crânes des personnages, mais en même temps, ce n’est pas
tout à fait vrai. Ils meurent tous à la fin, comme dans toutes les tragédies, mais en même temps, cela
n’est pas tout à fait grave.
Le texte est né d’un désir de revenir à la source du théâtre français dans sa composante la plus
classique et la plus patrimoniale – l’alexandrin- et de le confronter à la prose, au langage de notre
époque, dans sa forme la plus quotidienne, voire familière.
Cette pièce de Solenn Jarniou confronte l’alexandrin et la prose d’une façon ludique.
Loïc Auffret, metteur en scène

 

les g 01
Comédiens:
Isabelle Baudouin
Alain Berthet
Annie Briand
Suzel Chaigneau
Gérard Dehaud
Céline Geoffroy
Monique Maupertuis
Sylvain Potet

 

Lumière:
Jean-Louis Bonnenfant
Affiche:
Alain Berthet
Photographies:
Pierre Audonnet
.

 

.

Solenn Jarniou:
Comédienne formée à l’école des Amandiers de Nanterre dirigée par Patrice Chéreau.
Solenn Jarniou joue ensuite sous la direction de Pierre Olivier Scotto, Patrice Chéreau,
Francis Huster, Ariel Garcia Valdes ou Isabelle Nanty.
De retour à Nantes, elle rencontre Christophe Rouxel, Michel Valmer et Monique Hervouët.
Elle tourne pour le cinéma ou la télévision sous la direction de Robin Davis, Medhi Charef,
Chantal Ackerman, Claude Berri, Bertrand Blier, Nina Companeez, Arnaud Dépléchin,
Gaël Morel, Noémie Lowski, Riad Satouf…
Parallèlement à son activité de comédienne, elle écrit. Des scénarios, un roman, des textes
de théâtre.
« Plus ou moins, ça dépend », adaptation de « Les G » pour deux comédiens est son
premier texte porté à la scène.
Solenn Jarniou et Loïc Auffret sont actuellement en tournée avec « Le manager, les deux
crapauds et l’air du temps », le deuxième texte de Solenn Jarniou.

 

Loïc Auffret:
Comédien et metteur en scène issu du théâtre amateur, Loïc Auffret travaille depuis 2001 en
tant que comédien professionnel avec différentes compagnies régionales : le Théâtre de
l’Ultime, le Théâtre du Rictus, la compagnie Banquet d’avril, Acta Fabula, NBA spectacles,
le TRPL, Addition Théâtre, le Théâtre du Reflet, le Théâtre Icare, la Compagnie
Quelqu’uns.
 Il a mis en scène pendant des années le Théâtre du Conciliabule de Saint- Nazaire
(compagnie amateur)
Il a également dirigé Intendance-saison 1 au Théâtre Universitaire de Nantes et mis en
scène deux spectacles avec le théâtre de l’Ultime.
En 2009, il crée avec Solenn Jarniou « Plus ou moins, ça dépend »
Par ailleurs, il poursuit une action de formation dans des lycées en option théâtre (La
Colinière-Nantes)

Capture 4