La Compagnie s’affiche(s)!

Voir les affiches

Affiches et spectacles sont les pièces d’un puzzle, par Paul Barrotin

Lequel d’entre nous, ancien collégien ou lycéen, n’a pas entendu un jour son professeur de français ou de philo le mettre en garde à l’occasion d’une narration ou d’une dissertation, contre un “bâclage” de l’introduction ou de la conclusion. On pouvait, à l’extrême rigueur, tenter un relâchement lors du “développement”, mais gare au début et à la fin de votre devoir, parties qui vont marquer le correcteur et dont il se souviendra au moment de la note!
C’est peut-être ces réminiscences d’un passé scolaire plus ou moins lointain pour chacun de nous qui nous ont amenés à transposer au théâtre ces mises en garde professorales!
Ce sont peut-être elles qui nous ont conduits à porter notre exigence artistique non seulement sur l’auteur, la mise en scène, la direction d’acteurs, la scénographie, bref, sur tout ce qui fait un spectacle de théâtre, mais aussi sur ce qui va en être le premier signe adressé au public et qui en sera la trace, la mémoire pour notre Compagnie: l’affiche.
Affiche et spectacle sont pour nous 2 pièces d’un même puzzle artistique.
La première participe grandement à l’existence de l’autre puisqu’elle en est l’annonce et qu’en cela elle va laisser transpirer, par ses propres moyens graphiques, à la fois l’exigence artistique du spectacle annoncé et une certaine idée de la ” carte d’identité” de la compagnie créatrice.
Notre volonté affirmée à chaque nouvelle création de nous ouvrir à d’autres artistes amateurs au service du théâtre ( peintres, dessinateurs, photographes…) se traduit par des créations d’affiches régulièrement saluées par un très large public, néophyte ou connaisseur, et dernièrement récompensées dans le cadre du concours “Le théâtre s’affiche”.
Ces affiches sont au service de tous nos spectacles, qu’ils soient l’oeuvre des enfants, des adolescents ou des adultes.
Nous sommes d’ailleurs persuadés que la magie, la poésie qui en émanent contribuent non seulement à la mobilisation artistique des comédiens, faisant naître chez eux une réelle fierté d’appartenir à cette aventure artistique dont l’affiche est le drapeau, mais aussi à susciter chez le public une émotion, un questionnement, préalables indispensables au désir de poursuivre l’aventure jusqu’au soir de la représentation.

Cette année 2011 a été pour nous une année de consécration pour notre démarche artistique : affiche d’or et affiche d’argent dans la catégorie spectacle jeunes en juin et « Masque d’or » en octobre pour notre dernière création «  A tous ceux qui » de N. Renaude.

Si je voulais filer la métaphore scolaire, je dirais que notre décision, depuis bientôt 30 ans, de ne céder en rien sur une égale exigence artistique pour toutes les parties qui font notre « devoir » théâtral, porte aujourd’hui ses fruits.

Nous n’en sommes que plus décidés à poursuivre cette exigence, pour tout simplement tenter de servir au mieux ce théâtre que nous aimons.

 


Paul Barrotin

—————

L’Affiche est l’emblême du spectacle, par Philipppe Caillaud

Il y a un certain nombre d’années, j’ai proposé à la Compagnie du Noyau de créer leurs affiches.

Ce pourrait être un acte banal: un artiste amateur fait des affiches pour une compagnie amateur,. Mais, ce qu’il faut comprendre, c’est que cette histoire se passe en France, à Fontenay le Comte, en Vendée. Les villes de campagne du sud de ce département sont très vides, il ne s’y passe pas grand-chose.

Et c’est là qu’avoir une démarche artistique prend toute son ampleur, toute sa force, toute sa valeur. La Compagnie du Noyau fait un théâtre d’une qualité surprenante qui m’a séduit d’emblée. Ces acteurs amateurs montent des pièces de Jean-luc Lagarce, d’Edward Bond ou de Noëlle Renaude.

Culturellement, ce qu’ils apportent à cette ville n’a rien d’équivalent.

Il fallait absolument réaliser des affiches qui soient à la hauteur de cette gageure.

Il fallait que ces affiches soient en elle-mêmes un acte culturel qui apporte, non seulement une émotion esthétique au spectateur, mais aussi une grande fierté aux acteurs.

Chaque affiche s’approprie une oeuvre tirée de l’histoire de l’Art. Wermeer, Manet, Renoir ont été mis en scène. Histoire de l’art et théâtre sont associés.

L’affiche est l’emblème du spectacle.

Spectacle et affiche sont deux entités qui se complètent, il y a un lien invisible entre eux.

L’affiche arrive avant le spectacle, elle annonce ce qui va être montré mais aussi la qualité de la création: la magie du théâtre. Et puis, une fois la pièce terminée, elle endosse un autre rôle: celui de la mémoire.

Elle est ce qui reste visible après le spectacle.

Philipppe Caillaud